Mère de 3 enfants, comment je suis devenue rentière avant 40 ans ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Je m’appelle Ting, Chinoise de 37 ans, maman de 3 enfants.
Dans l’investissement immobilier et la gestion locative depuis 9 ans, j’ai dernièrement accélérée mes investissements pour dépasser le million d’euros de patrimoine et atteindre ma liberté financière.

L’investissement immobilier consiste à acheter des biens immobiliers en vue de les louer ou de les revendre. Il peut s’agir de biens en colocation, de studios, de maisons individuelles, de locaux commerciaux ou autres. L’immobilier locatif est donc, au minimum, une excellente solution pour arrondir vos fins de mois.

Par ailleurs, il peut parfaitement constituer une source de revenu à part entière pour couvrir les besoins d’une famille, et vivre confortablement sur le long terme. Vu de cette manière, l’investissement locatif dans l’immobilier peut sembler fortement intéressant. Toutefois, il existe quelques règles à connaître avant de vous lancer.

L’un des principaux freins à l’investissement locatif chez les débutants est l’obtention du prêt. Dans cet article, je vous présente de précieux conseils sur la relation entre un investisseur (vous, en l’occurrence) et la banque, dans le cadre d’un investissement immobilier. Vous allez découvrir les 5 meilleures astuces pour énormément augmenter vos chances d’obtenir votre crédit !

1) La règle des 70 %

C’est une règle de base à connaître absolument pour pouvoir solliciter un crédit à la banque. D’une manière générale, la somme que vous remboursez à la banque chaque mois (appelée « mensualité ») doit être inférieure ou égale à 70 % du loyer que vous encaissez mensuellement. Cela est nécessaire pour que le bien puisse s’autofinancer.

Comment cela fonctionne ? Eh bien, supposons que vous touchiez 1 000 euros de loyer par mois. Pour la banque, vous ne profitez en réalité que de 700 euros de revenus, soit 70 % du loyer total que vous touchez mensuellement. En effet, la banque considère que les 30 % restants du loyer servent à couvrir les charges, les taxes, les frais divers, etc. De plus, elle prend en compte le fait que vous aurez à faire face à de la vacance locative.

Ainsi, il faut que votre mensualité de crédit soit égale ou inférieure à 700 euros pour que la banque considère votre investissement immobilier comme étant rentable. Cela peut également lui prouver le fait que vous êtes un bon gestionnaire, et un investisseur de confiance.

2) Soignez vos comptes

Il existe une chose que vous devez absolument retenir : la demande de crédit se prépare en amont. En effet, vous ne pouvez pas vous présenter à la banque sur un coup de tête. La demande de crédit est une étape délicate, qui nécessite une longue réflexion et énormément de préparation. De plus, avant de vous accorder un crédit, la banque vérifiera si vous êtes fiable ou non. Et comment ? Tout bonnement en vérifiant les mouvements de votre compte durant le dernier trimestre.

C’est pour cela qu’il est vivement conseillé de soigner vos comptes au moins 3 mois à l’avance. Il va vous falloir supprimer tous les crédits de consommation et autres dépenses qui feraient « mauvais genre » auprès de la banque. Comportez-vous comme un gestionnaire exemplaire, en prévoyant une marge mensuelle, que vous épargnerez durant ce trimestre.

Par exemple, si vous gagnez 2 000 euros, préservez 300 euros de côté chaque mois comme épargne. Cela mettra la banque en confiance, et maximisera vos chances d’obtenir un accord de crédit positif. Mieux vos comptes sont gérés, plus vous augmentez vos chances d’obtenir une réponse de financement positive de la part de la banque.

3) Évitez la fin d’année pour la demande de crédit

Ce conseil concerne le choix du bon moment pour demander un prêt. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, évitez de solliciter un crédit vers la fin de l’année. Durant cette période, certaines banques atteignent leurs objectifs et quotas, et n’accordent plus de prêts, car le crédit immobilier est un produit financier qui leur rapporte peu.

Attendez le début de l’année pour déposer votre demande de crédit : cela pourrait peut-être augmenter vos chances d’obtenir un accord. Vous pouvez toujours tenter votre chance si vous êtes un cadre supérieur, ou si vous touchez un revenu largement sécurisant, et que vous faites votre premier investissement immobilier ou achetez votre résidence principale.

Sinon, mieux vaut attendre une période plus propice que la fin d’année pour faire votre demande.

4) Allez voir les banques avant l’investissement

Le processus classique dans l’investissement immobilier consiste à rechercher un bien sur différents secteurs géographiques, multiplier les visites, et passer à la négociation. Une fois la perle rare trouvée, l’étape suivante est la signature du compromis chez le notaire, et la demande de financement par la banque.

Pourtant, la méthode la plus efficace est d’aller voir la banque bien avant de commencer à chercher un bien immobilier. Pour ce faire, allez voir le directeur de la banque. En effet, il est important de parler avec un décisionnaire, et non un conseiller. N’ayez pas peur de solliciter un rendez-vous avec le directeur de la banque ! Il vous faut juste bien soigner et défendre votre dossier.

Un directeur dispose d’un montant de délégation variant selon les établissements. Pour tout prêt ne dépassant pas ce montant, il pourra donner de lui-même son accord, sans avoir à solliciter le siège de la banque. Il pourra vous accorder le crédit dans l’instant, et vous rédiger l’offre de prêt sans attendre.

Exposez-lui votre cas, vos besoins et vos attentes de manière claire et précise. Expliquez-lui le fait que vous êtes à la recherche d’un partenaire, qui pourra vous accompagner dans vos investissements à long terme.

Le fait de chercher une banque partenaire avant de lancer votre investissement vous permettra d’être certain que le financement de votre projet soit assuré. Cela peut également rassurer le vendeur.

5) N’abandonnez pas dès les premiers refus !

Certaines personnes se découragent rapidement à la suite d’un refus de prêt de la part de la banque. Elles pensent que déposer une demande de financement auprès d’un seul établissement (leur banque principale) est suffisant, et que si celle-ci refuse, tout est perdu.

Pourtant, retenez que dans l’investissement, la fidélité ne paie pas ! Le fait que vous ayez domicilié votre salaire auprès d’un établissement bancaire depuis des dizaines d’années, et que vous soyez un bon gestionnaire, n’offre pas pour autant la garantie d’un accord de crédit.

L’idée est donc de tenter votre chance auprès de nombreuses enseignes (il n’y a pas de chiffre maximal). N’abandonnez pas tant que vous n’aurez pas obtenu un accord de financement ! Certains investisseurs ont même essayé près de 37 banques avant d’obtenir un accord de crédit.

Tout cela pour vous montrer que la persévérance est toujours récompensée. Chaque fois que vous obtenez un refus, revoyez votre dossier, peaufinez-le, et réessayez auprès d’une autre institution. Vous pouvez également demander quelques conseils auprès de certains investisseurs. L’important, c’est que vous sachiez défendre votre dossier, et que vous ne baissiez jamais les bras.

Le crédit immobilier, un sésame accessible à tous

Ça y est, vous avez toutes les cartes en main pour préparer votre demande de crédit immobilier ! Avant de soumettre votre requête, pensez à bien soigner votre dossier, afin de convaincre le prêteur de votre capacité à le rembourser sur le long terme.

Enfin, sachez négocier et mettre en avant tous les bénéfices que la banque pourrait gagner en vous accordant un financement, et vous aurez alors toutes les chances d’obtenir votre prêt.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page