Peur de vous lancer ?
commencez-ici

J’ai commencé l’immobilier en 2010.

A l’époque, j’étais novice, je n’avais suivie aucune formation dans l’immobilier, personne dans ma famille n’avait fait d’investissement.

J’ai acheté un petit studio de 24 m2 refait à neuf à Drancy, à 200 mètre de la gare. Le vendeur était pressé car il voulais vendre son studio rapidement pour investir dans un programme de défiscalisation. Il avait mis deux ans à rénover le studio lui-même. Il demandait 75000€ et j’ai réussi à négocier à 72000€.

J’ai trouvé un locataire très rapidement et l’ais loué à 650€ charges comprises hors électricité.

Comme c’était mon 1er investissement immobilier, j’ai commis des erreurs. Je ne connaissais pas l’effet de levier et j’ai investi avec mes propres fonds.

J’ai également mis neuf mois à signer l’acte authentique au lieu de trois pour les raisons suivantes :

1

La promesse qu’on a signé via un formulaire téléchargé sur internet a été considéré comme caduque par le notaire. Nous avons dû recommencer à zéro et nous avons par conséquent perdu plusieurs semaines.

2

Le notaire d’un cabinet sur les Champs Elysées, a mis un stagiaire sur notre « petit » dossier et a laissé  trainer.

3

Le syndic était, à l’époque, en pleine ébullition. Le syndic bénévole à été remplacé par un syndic professionnel. Et le processus de vente a été suspendu tant que le nouveau syndic n’a pas reçu toutes les pièces nécessaires.

Les gens ont, pour la plupart, peur de se lancer dans l’immobilier car ils sont dubitatifs qu’on puissent devenir rentier grâce à l’immobilier, c’est à dire vivre avec les excédents de loyer appelés cash flow (cashflow = loyers – crédits immobiliers – charges). Certains ont du mal à franchir le 1er pas car ça reste un gros investissement dans leur vie, que ce soit sur le plan financier ou personnel.

D’autres ont des préjugés sur l’immobilier :

Pour se motiver et pour franchir le pas, je vous conseille les choses suivantes

J’espère que mon blog peut être inspirant pour vous. Sachez que j’avais les mêmes peurs, les mêmes angoisses. C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Bonne lecture !

Retour haut de page