Les 6 astuces pour réussir une colocation

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Transcription de la vidéo :

Maintenant, je vais vous parler des points, sur lesquels il faut faire très, très attention pour réussir une colocation.

Bonjour, bienvenue sur ma chaîne YouTube, pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je m’appelle Ting, investisseuse et rentière en immobilier.
Aujourd’hui je vous parle de la colocation. Vous savez que dans un investissement immobilier, il y a plusieurs façons d’exploiter les biens. Pour maximiser la rentabilité, vous pouvez exploiter le bien en colocation ou en location courte durée, ou bien en IDR (Immeuble De Rapport). Aujourd’hui je vais vous parlez de la colocation, donc je vais vous parler des avantages, des inconvénients, mais surtout des points sur lesquels il faut faire très attention pour réussir une colocation.

Les avantages

Les avantages, comme vous le savez sans doute, quand vous exploitez une colocation, vous pouvez maximiser la rentabilité. A savoir en appartement, quand vous l’exploitez en location classique, vous pouvez le louer imaginons, 1 000 €. Par contre, si vous le louez en chambre individuelle, et chaque chambre, vous la louez à 400 €. Si vous avez 3 chambres, vous le louez à 1 200 € au lieu de 1 000 € en location classique. Si vous supprimez le salon, vous pouvez le louer à 1 600 € contre 1 000 € en revenu classique.

Le deuxième avantage est non négligeable, c’est que vous pouvez diminuer le risque d’impayé. Quand vous louez un appartement en entier à une personne ou à une famille, si la personne ne vous paye pas, vous perdez 100 % de loyer, tandis que si vous louez des chambres individuelles, s’il y a un colocataire qui ne vous paye pas, vous avez toujours les autres colocataires qui vous payent, du coup ça vous fait diminuer le risque d’impayé.

Les inconvénients

Maintenant on a fini de parler des avantages, je vais aussi vous parler des inconvénients, puisque quand vous exploitez une colocation, forcément vous louez à des jeunes étudiants, à des jeunes actifs donc, vous avez un turn over plus fréquent par rapport à une location nue.

Le deuxième inconvénient c’est que, étant donné le turn over est plus fréquent, vous avez des gestions locatives plus chronophages, il y a plus d’états d’entrées, d’états de sorties, des contrats à signer et des papiers à faire.

6 conseils pour réussir une colocation

Maintenant je vais vous parler des points sur lesquels il faut faire très, très attention pour réussir une colocation.

Le premier point, il est très important, c’est de bien lire le règlement de copro avant de signer une colocation. A savoir que certain syndic, certain règlement de copro peuvent interdire la colocation, tout comme interdire la profession libérale dans un immeuble. A savoir, vous pouvez très bien louer l’appartement en entier à une famille ou à une personne ou à un couple, mais par contre vous ne pouvez pas louer les chambres individuellement à plusieurs personnes. Ça c’est clairement indiqué dans le règlement de copro. Alors, avant de signer la promesse pour un appartement, il faut demander à votre vendeur ou à l’agent immo de vous envoyer le règlement de copro. C’est très important de prendre connaissance du règlement avant de signer la promesse.

Le deuxième point sur lequel il faut faire très attention, c’est l’emplacement. Vous savez, l’emplacement c’est primordial pour réussir un investissement immobilier. Que ce soit une LCD ou que ce soit une colocation. Donc, j’ai des amis qui ont des colocations dans des villes à Mayenta qui n’arrivent qu’à remplir la moitié de la colocation. A savoir, s’il y a 4 chambres, ils n’ont que 2 colocataires. Ce qui fait que tous les mois, ils n’arrivent pas à remplir leur colocation et ils perdent de l’argent tous les mois. Donc, vérifie bien que le marché de la colocation dans votre ville n’est pas saturé.

Le troisième point que je voulais vous donner, c’est d’harmoniser les profils. Il faut donner un thème à chaque colocation. Vous ne pouvez pas mélanger les jeunes étudiants avec les personnes âgées ou mélanger les étudiants qui ont envie de travailler avec les artistes, les musiciens qui font de la musique, c’est très compliqué pour que tout le monde se sente alaise et que les colocataires restent le plus longtemps possible.

Quatrième conseil que je vais vous donner, souvent on me demande dans des zones tendues, est-ce que le salon, le séjour, il est obligatoire. La réponse est la suivante, si votre bien est vraiment bien placé, il est à quelques minutes du transport en commun, il est prêt des universités, il est dans une zone très demandée, et votre cible de locataires sont des étudiants, vous pouvez supprimer le salon. Par contre, si vous souhaitez louer à des jeunes travailleurs, à des jeunes actifs, le salon il est vivement recommandé, parce que les jeunes travailleurs sont prêts à payer un petit peu plus cher par contre, ils cherchent la convivialité et le confort.

Le cinquième conseil que je vais vous donner, c’est de bien investir dans une ville prospère. Si vous investissez dans une ville où la démographie chute, où il y a de moins en moins de monde, il est très difficile de remplir votre colocation tout le temps. Comment savoir si une ville est prospère, que la démographie augmente ? Je vous recommande vivement un site qui s’appelle, kelquartier.fr. Sur ce site c’est très simple, vous cherchez la ville en question, vous regardez l’onglet qui s’appelle « Habitants » et dans cet onglet il y a le pourcentage des étudiants, le pourcentage des cadres, si la démographie est en croissance ou en chute. Vous avez des connaissances globales sur une ville que vous ne connaissez pas.

La sixième astuce ou le sixième conseil que je vais vous donner, c’est que je vous recommande vivement d’offrir quelques heures de ménage genre une fois par semaine ou une fois toutes les 2 semaines. Parce que le ménage peut devenir très vite un conflit entre les colocataires. Souvent quand c’est une seule personne qui loue un studio, il est obligé de le nettoyer son studio ou son appartement. Par contre si vous avez plusieurs personnes qui utilisent la salle d’eau ou la salle de bain, ou la cuisine ou les toilettes, ils pensent toujours que c’est à l’autre de nettoyer les parties communes. Donc, ça peut vite créer des conflits. Donc, si vous pouvez offrir ces quelques heures de ménage pour que les colocataires soient sereins. Quand la femme de ménage vient faire le gros ménage une fois par semaine, les autres jours, les colocataires vont faire plus attention. Donc, ça rend la colocation pérenne et les gens y restent plus longtemps.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les clés pour réussir l’immobilier, je vous invite vivement à télécharger gratuitement l’e-book.
Le lien est sous la vidéo.
Si la vidéo vous a plu, je vous invite à la partager, commenter, et liker.
Je vous dis à bientôt.
Au revoir.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page