Je dévoile dans cette vidéo les coulisses de mon livre ainsi que pourquoi j’ai écrit le livre

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Transcription de la vidéo :

Comment une Chinoise arrive à réussir dans l’immobilier et sortir un livre sur la thématique de l’immobilier ? Je vous raconte ça de suite.
[musique]
Bonjour ! Bienvenue sur ma chaîne. Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je m’appelle Ting, mère de famille, investisseuse, rentière et auteure dans l’immobilier. Mon livre Mère de famille, rentière avant 40 ans grâce à l’immobilier est déjà disponible sur Amazon. Vous pouvez cliquer sur le lien juste en dessous de la vidéo pour commander sur Amazon.
Aujourd’hui, je vais vous parler de « pourquoi j’ai écrit ce livre ? » Si vous ne me connaissez pas, je vais vous raconter mon histoire. J’ai été salariée, plus précisément j’ai été acheteuse dans une société d’import-export pendant pratiquement six ans, pendant cinq ans et 11 mois.
Après mon troisième congé de maternité, je retournais à mon travail, mais malheureusement, mon poste n’était plus disponible. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? C’est très simple. Suite à une restructuration de la société, mon employeur a délocalisé mon poste en Asie. Donc c’est une collègue en Asie qui a remplacé mon travail. Concrètement, ils auraient aimé me licencier, mais s’ils avaient envisagé à me le licencier, ils savaient que j’allais au Prud’hommes et les sanctions seraient très lourdes.
Qu’est-ce qu’ils ont fait, mon employeur ? Ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils m’ont mis sur un poste inventé de toute pièce ou un poste fantôme. Concrètement, je n’avais plus mon poste d’avant. Au lieu de me licencier, ils m’ont mis sur une espèce de poste inventé de toute pièce ou un poste fantôme. Avant, j’étais acheteuse, je négociais avec les fournisseurs asiatiques ; maintenant, il n’y a plus ce poste qui est disponible, donc ils m’ont mis sur un poste où j’ai une chef en Allemagne, j’ai des collègues en Angleterre, où je n’avais aucune formation requise. Concrètement, je passais ma journée à ne rien faire.
Avec du recul, je me suis dit : « ils avaient dû penser que je ne tiendrais pas longtemps sur ce poste fantôme et au bout de trois mois ou six mois, j’allais partir, » sauf sur ce poste, moi, je suis restée 18 mois. Pendant ces 18 mois, ils ont essayé de me louer quelque part, c’est-à-dire moi j’étais toujours payée par la même société sauf que j’avais travaillé pour un client. Finalement, ça ne s’est pas fait puisque le client a fait rebond.
Au bout de 18 mois, ils se sont dit que moi, je n’allais jamais partir, ils ont décidé de me licencier. Ça a été assez compliqué de gérer ce licenciement puisqu’on nous a appris comment faire des études, on nous a appris comment trouver du travail, mais aucun professeur ni aucune école ne nous a appris comment être licencié, donc ça a été assez difficile à vivre. Finalement, je m’en suis très bien sortie puisque je suis partie avec un gros chèque pendant tout le process de l’écriture, j’étais payée à temps plein.
Ensuite, après mon licenciement, je me suis dit : « Qu’est-ce que je vais faire ? Est-ce que je vais retrouver un autre travail mais un travail qui est intéressant, où tu es bien payée, où tes collègues sont gentils, que le job n’est pas trop loin de chez toi, que le patron ou le boss, il est reconnaissant ? Est-ce que ça existe vraiment ou c’est juste un rêve, une illusion ou ça n’existe nulle part ? »
Donc j’ai décidé, puisque l’année dernière, j’avais 37 ans, j’ai décidé de laisser tomber, de trouver un autre job, j’ai décidé de me mettre à l’écriture. Pour une Chinoise qui voulait faire un livre en français et trouver un éditeur, pour être sincère, je n’ai pas eu trop de soutien dans mon entourage. Ils pensent qu’il vaut mieux que j’aille trouver un autre boulot, ils pensent que je ne vais jamais arriver à écrire un livre, ils pensent que je ne vais jamais arriver à trouver un éditeur.
Mais en réalité, non seulement j’ai mis cinq mois à finir d’écrire un livre, ce qui est exceptionnel, non seulement j’ai trouvé un éditeur, en plus j’ai trouvé un grand monsieur dont Gilles Grimm qui me préface le livre. Comme quoi dans la vie, tout est possible. Si vous êtes déterminé, si vous passez à l’action, si vous êtes persévérant, tout est possible.
Là où je voulais en venir, c’est quand vous vous lancez dans une écriture ou quand vous vous lancez dans l’immobilier, si vous vous êtes lancé dans un domaine qui n’est pas en rapport avec vos études ou vos compétences professionnelles, votre entourage risque de vous dissuader avec bienveillance, parce que pour votre entourage ou pour votre proche, étant donné qu’eux ils n’ont jamais essayé, étant donné qu’eux ils n’ont jamais réussi dans ce domaine, ils pensent que vous rêvez ou c’est la lune ou c’est inatteignable. C’est là où il faut connaître vos limites, vos faiblesses et vos forces et être persévérant.
N’oublie pas que vous-même, vous êtes le maître de votre destin. Si vous pensez que c’est faisable, si vous passez à l’action, si vous êtes persévérant, si vous êtes déterminé, je suis sûre que vous allez réussir. En tout cas, vous êtes beaucoup plus proche de la réussite que 99 % des gens qui ne passent jamais à l’action.
Si vous êtes intéressé par mon livre, Mère de famille et rentière avant 40 ans grâce à l’immobilier, je vous invite à cliquer sur le lien juste sous la vidéo pour commander sur Amazon. Par ailleurs, avec ce livre, je vous offre deux bonus. Le premier bonus, c’est une heure de coaching avec moi. La première demi-heure, on se fait connaissance et la deuxième demi-heure, je vous fais un plan d’action personnalisé. Le deuxième bonus, c’est une mini formation sur l’immobilier.
J’espère que vous avez aimé cette vidéo. Merci de liker, de partager, de commenter et de vous abonner à ma chaîne.
Je vous dis à bientôt. Au revoir.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page