Comment négocier un crédit immobilier ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Comment négocier un crédit immobilier ?

La négociation d’un crédit immobilier ne se fait pas à l’improviste. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il y a certaines règles à respecter. Au niveau de cet article, je vais vous dévoiler les 5 meilleures astuces à prendre en compte pour négocier le taux d’un crédit immobilier avec votre banquier. Suivre les conseils cités ci-dessous, c’est la certitude d’avoir une offre très avantageuse. Je vous le garantis.

Plus l’apport est élevé, plus le taux est bas

Pour l’obtention du meilleur taux de crédit, l’apport personnel est un levier de négociation. Plus votre apport d’achat immobilier est élevé, plus vous êtes en position de force pour obtenir la meilleure offre de prêt de la part de votre banquier, ou au moins pour faire baisser les dépenses annexes.

En proposant un apport personnel important à la banque, vous aurez aussi la possibilité de négocier une hausse de votre taux d’endettement maximum pour emprunter plus (ou sur une durée plus courte).

Pour une banque, l’apport personnel est une preuve de votre sérieux financier et de votre capacité d’épargne qui conduit l’organisme à vous octroyer sa confiance.

Pour rappel, il est possible de négocier avec la banque un crédit à 100%, voir 110%. Vous n’êtes pas obligé de présenter un apport personnel ! Pour ce faire, il est indispensable d’avoir un dossier solide qui justifie ce manque d’apport personnel. N’oubliez pas que l’absence d’un apport augmente le coût total du prêt immobilier : le taux d’intérêt en sera certainement plus élevé.

La demande d’un prêt se prépare à l’avance

Avant de commencer les négociations avec votre banque, il est important de faire quelques préparatifs à l’avance.

Les banques se méfient des personnes qui se retrouvent souvent à découvert, puisqu’elles estiment que le client a du mal à gérer son argent et qu’elle risque d’avoir des problèmes à rembourser le prêt. Par conséquent, il est important d’avoir une bonne gestion de votre argent plusieurs mois avant de demander un crédit immobilier à votre établissement bancaire.

Si vous voulez obtenir votre prêt, épargnez de l’argent avant de déposer votre demande. De cette façon, le banquier estimera que vous serez en mesure de payer les mensualités.

N’oubliez pas également de préparer toutes les pièces justificatives que l’établissement est susceptible de vous demander pour constituer votre dossier, notamment :

  • Les bulletins de salaire ;
  • Les feuilles d’imposition ;
  • Les situations des comptes dans d’autres établissements ;
  • Les pièces justifiant d’autres revenus ;
  • Les justificatifs de votre patrimoine ;
  • Etc.

Pour être sûr d’avoir l’offre la plus avantageuse, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence ! C’est sans doute la solution idéale pour avoir le meilleur taux.

Adressez-vous au décisionnaire !

Voici la troisième astuce à prendre en compte pour négocier un prêt immobilier : contactez le décisionnaire !

Quand on parle du décisionnaire dans une banque, on évoque le directeur de cet organisme. Il faut savoir que chaque directeur d’agence possède un « montant de délégation », dont le montant varie d’un réseau à l’autre. Si votre banquier dispose d’un « montant de délégation » très élevé, vous aurez plus de chances d’octroyer un prêt et la négociation ne sera pas difficile. Pourquoi ? Car votre interlocuteur ne s’adressera pas au siège pour remonter l’information, puisqu’il possède le pouvoir de décider seul pour le montant de votre crédit. Vous devez juste le convaincre en présentant un dossier solide.

Faites jouer la concurrence !

Comme déjà précisé ci-dessus, il est important de démarcher plusieurs banques pour obtenir plusieurs offres et pouvoir choisir celle qui vous convient le plus.

En faisant des demandes dans d’autres banques, vous pouvez sûrement obtenir de meilleures offres. Si c’est le cas, revenir voir votre banquier avec la meilleure offre de la concurrence est le meilleur réflexe pour faciliter les négociations. En général, l’établissement s’aligne à cette offre.

Pour analyser les offres faites par les banques contactées, il est important de prendre en considération plusieurs points :

  • L’identité des parties et celle des cautions ;
  • La nature du crédit ;
  • L’objet du prêt et ses modalités ;
  • Le montant du crédit, son coût total et son taux effectif global (Teg) ;
  • Les modalités d’indexation ;

Pour rappel, analyser le marché du crédit et effectuer plusieurs demandes de prêt peut s’avérer long et fastidieux. Pour gagner un temps considérable, rien de mieux que d’utiliser un comparateur sur Internet.

N’oubliez pas la loi sur la protection des emprunteurs qui vous « oblige » à ne pas accepter l’offre avant un délai de dix jours à compter de la réception du dossier.

Offrez des « contre-parties » !

Voici la cinquième et la dernière astuce pour négocier votre crédit immobilier : offrez à la banque des « contre-parties » !

Pour l’obtention d’un prêt immobilier, les contreparties « classiques » demandées par les établissements sont :

  • L’ouverture d’un compte bancaire pour domicilier le prélèvement du crédit immobilier ;
  • La domiciliation des revenus ;
  • La souscription de moyen de paiements ;
  • La domiciliation de l’épargne résiduelle ;
  • Le transfert de votre épargne transférable ;
  • La souscription de l’assurance habitation du bien qu’elle finance ;

A noter que certaines banques demandent aussi la souscription de parts sociales ; le montant, étant variable en fonction des établissements, mais restant très raisonnable.

Pour finir, n’oubliez pas aussi de :

  • Poser un maximum de questions à votre banquier pour qu’il vous explique les points que vous ne comprenez pas ;
  • Vérifier le coût de toutes les prestations proposées ;
  • Vérifier le coût des assurances et l’étendue des garanties ;
  • Comparer le taux effectif global annuel (le taux d’intérêt et les frais de dossier) ;

Si vous ne voulez pas vous casser la tête, rien de mieux que de faire appel à un courtier en prêt immobilier connu pour son expertise qui saura vous donner les bons conseils et répondre à toutes vos questions.

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page